glande


glande

glande [ glɑ̃d ] n. f.
glandre XIIIe; lat. médiév. glandula, dimin. de glans « gland »
1Organe dont la fonction est de produire une sécrétion. Glandes ouvertes ou exocrines : glandes salivaires, mammaires, sudoripares, sébacées. Glandes endocrines : glande pituitaire ( hypophyse) , glande thyroïde, glandes surrénales. Glandes mixtes, endocrines et exocrines : foie, pancréas, testicule; ovaire. Glandes génitales, reproductrices, sexuelles : gonade, ovaire, testicule. Usage médical des extraits de glandes. opothérapie. Tumeur d'une glande. adénome.
2Vieilli, fam. Ganglion lymphatique, et par ext. Engorgement, inflammation de ganglions lymphatiques ( adénite; ganglion). Cet enfant a des glandes.
3Loc. fig. et fam. Avoir les glandes : être énervé; être mal à l'aise; avoir peur (cf. Avoir les boules). Filer, foutre les glandes à qqn.

glande nom féminin (latin glandula, de glans, -andis, gland) Organe animal ou végétal dont les cellules produisent une sécrétion. Familier. Ganglion lymphatique enflammé et tuméfié du cou, de l'aisselle, de l'aine. ● glande (expressions) nom féminin (latin glandula, de glans, -andis, gland) Glande sudorale, synonyme de glande sudoripare. Glande surrénale, glande endocrine située au pôle supérieur de chacun des deux reins. ● glande (homonymes) nom féminin (latin glandula, de glans, -andis, gland) glande forme conjuguée du verbe glander glandent forme conjuguée du verbe glander glandes forme conjuguée du verbe glander

glande
n. f.
d1./d ANAT Organe sécréteur. Glandes exocrines, dont le produit est excrété à l'extérieur du corps par un canal (glandes salivaires, lacrymales, etc.). Glandes endocrines, qui sécrètent leur produit (ou hormones) dans le sang (thyroïde, surrénales). Glandes mixtes, à sécrétion double: exocrine et endocrine (foie, pancréas).
d2./d Cour. Abusiv. Ganglion lymphatique enflammé.

GLANDE, subst. fém.
A. — Organe dont la fonction est de sécréter puis d'excréter certaines substances, soit dans le sang (glande endocrine), soit à l'extérieur de l'organisme (glande exocrine). Si la sécrétion d'une glande devient insuffisante, d'autres glandes augmentent d'activité et de volume afin de la suppléer (CARREL, L'Homme, 1935, p. 252). Près de chaque follicule débouchent des glandes sébacées qui donnent le luisant aux poils en les lubrifiant par le sébum (QUILLET Méd. 1965, p. 298).
SYNT. Glande digestive, lacrymale, mammaire, pinéale, pituitaire, thyroïde; glandes salivaires, sexuelles, sudoripares.
[P. anal. de fonction] BOT. Appareil sécréteur de la plante (cf. GATIN 1924). Glandes écailleuses, lenticulaires, miliaires (Ac.). Les glandes sont des corps qui se trouvent ordinairement dans les feuilles; leur usage est de sécréter des liqueurs particulières (BAUDRILLART, Nouv. manuel forest., t. 1, 1808, p. 46). Les abeilles (...) voient (...) les glandes nectarées dans le calice des fleurs où elles pompent leur miel (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 348).
B. — P. ext., usuel
1. Ganglion lymphatique (de l'aine, de l'aisselle ou du cou) enflammé. Avoir des glandes. J'ai beaucoup de mal à parler. J'ai des glandes autour du cou, je suis ignoble (FLAUB., Corresp., 1872, p. 9).
2. Tumeur qui se forme en quelque partie du corps. Il lui est survenu une grosse glande à la gorge, au sein (Ac.). Notre pauvre Marie souffre d'un mal sans pitié, presque jour et nuit : une glande non loin du foie (MALLARMÉ, Corresp., 1870, p. 326).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin XIIe s. glandre « tumeur sur une glande » (Vie Édouard le Confesseur, 3095 ds T.-L.); 1314 glande « organe formé de petits utricules » (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, 198, ibid.). Glandre est issu du lat. méd. glandula (CELSE), dimin. de glans (gland), avec dissimilation du second -l-. Étant donné qu'en a. fr. gland et glande sont chacun attestés aux deux sens de « gland » et de « glande » (T.-L.), il est probable que l'a. fr. glande est issu de glans, glandis adapté en lat. vulg. à la 1re déclinaison, d'autant plus facilement qu'il était fém. (FEW t. 4, p. 149a); glandre, glande, issu de glandula, se serait ensuite confondu avec glande issu de glanda. Fréq. abs. littér. : 796. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 421, b) 722; XXe s. : a) 120, b) 859.
DÉR. Glandé, -ée, adj. [En parlant d'un cheval] Qui a les ganglions lymphatiques de l'auge enflammés. Une jument glandée (Ac. 1835, 1878). V. auge ex. 6. []. Ds Ac. 1694-1932. 1re attest. 1690 cheval glandé (FUR.); de glande, suff. .

glande [glɑ̃d] n. f.
ÉTYM. 1314; « tumeur », XIIe; glandre, du lat. médical glandula (→ Glandule), dimin. de glans, glandis « gland », à l'accusatif.
1 Organe dont la fonction est de produire une sécrétion. || Glandes salivaires, ciliaires, mammaires ( Mamelle, sein), sudoripares.Forme des glandes : glandes acineuses ( Acinus), en grappe, tubuleuses.Glandes ouvertes ou exocrines, déversant à l'extérieur leurs produits (lait, larme, mucus, pituite, sébum, salive…). || Glandes closes (vx); glandes endocrines (cit. 1 et 2), à sécrétion interne (glande pinéale ou épiphyse, glande pituitaire ou hypophyse). Hormone; → Cellule, cit. 7. || Descartes plaçait le siège de l'âme (cit. 19) dans la glande pinéale.Vx. || Glandes surrénales. Capsule.Vx. || Glande thyroïde : corps thyroïde. Thyroïde.Glandes mixtes, endocrines et exocrines. Foie, ovaire, pancréas, testicule.Glandes récrémentielles de l'estomac, des intestins. || Glandes excrémentielles. || Glandes génitales, reproductrices, sexuelles. Gonade, ovaire, testicule; → Eunuque, cit. 4.Usage médical des extraits de glandes. Opothérapie. || Relatif aux glandes. Glandulaire, et le préf. adéno-.
1 (…) on ne peut pas imaginer dans un recoin du corps un viscère, une glande, renâclant devant la besogne.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, VI, p. 45.
2 Les glandes, telles que la thyroïde, la surrénale, le pancréas, synthétisent, en utilisant les substances contenues dans le plasma sanguin, des corps nouveaux, la thyroxine, l'adrénaline, l'insuline. Elles sont de véritables transformateurs chimiques. Elles créent ainsi des produits indispensables à la nutrition des cellules et des organes, à nos activités physiologiques et mentales.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, p. 101.
2 (V. 1560, Paré). Cour. Ganglion lymphatique; engorgement, inflammation de ganglions. Adénite; ganglion. || Souffrir de glandes à l'aisselle, au cou. || Cet enfant a des glandes.
3 Il y avait déjà quelques mois que la santé de la reine d'Espagne était altérée : il lui était venu des glandes au cou, qui peu à peu dégénérèrent en écrouelles.
Saint-Simon, Mémoires, III, 978.
3 Fam. Avoir les glandes : être énervé, en avoir assez; avoir peur. → Avoir les boules. || Oh ! les glandes ! || « Un vrombissement (…) destiné à vous filer encore plus les glandes (dans un film de terreur) » (Libération, 8 avril 1987, p. 31).
DÉR. 2. Glandé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • glande — m. anat. Extremo anterior del pene que se halla cubierto por un pliegue de piel (el prepucio) y separado del cuerpo peneano por el surco balanoprepucial. En el vértice se encuentra el meato urinario. Medical Dictionary. 2011. glande …   Diccionario médico

  • glandé — glandé, ée 1. (glan dé, dée) adj. Terme de blason. Se dit des chênes chargés de glands d un émail différent de celui de l arbre. ÉTYMOLOGIE    Gland. glandé, ée 2. (glan dé, dée) adj. Terme de vétérinaire. Cheval glandé, cheval qui a une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • glande — GLANDE. s. f. Parties spongieuses qui se trouvent en beaucoup d endroits du. corps, & qui servent à filtrer les humeurs. Les glandes sont des emonctoires. la glande pineale. les glandes de la gorge. de l aisne. Il signifie aussi, Tumeur qui vient …   Dictionnaire de l'Académie française

  • glande — s. f. 1. Bolota. 2. Objeto em forma de glande. 3.  [Anatomia] Bálano …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Glande — (baptized as Richard ) [cite book| title=The History of Prussia: From the Earliest Times to the Present Day |first=Walter James | last=Wyatt | year=1876 |publisher=Longmans, Green and Co |location=London |pages=233] was the leader of Sambians,… …   Wikipedia

  • glande — s.m. [dal lat. glans andis ghianda ]. (anat.) [estremità anteriore del pene dei mammiferi] ▶◀ Ⓖ (pop.) cappella, Ⓖ (ant., pop.) ghianda. ‖ prepuzio …   Enciclopedia Italiana

  • glande — sustantivo masculino 1. Área: anatomía Extremo o cabeza del pene. Sinónimo: bálano …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • glande — (Del lat. glans, glandis, bellota). 1. m. Cabeza del miembro viril. 2. f. ant. lande …   Diccionario de la lengua española

  • Glande — Riego sanguíneo de un pene y su glande …   Wikipedia Español

  • Glande — Pour les articles homonymes, voir Glande (homonymie). Une glande est un organe des animaux ou des plantes qui synthétise une substance qui sera sécrétée. La substance libérée peut avoir un rôle dans la communication intercellulaire, comme les… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.